L’arrivée à L-A et Palm Spring

L’arrivée à L-A

Pour ce voyage nous sommes parties à quatre copines avec pour objectif de traverser la Californie, l’Arizona et le Nouveau Mexique pour assister au festival de montgolfières d’Albuquerque. L’idée vient de la copine Manon qui a organisé le périple. Quelques photos de ce voyage ne sont pas de moi mais de la copine Anne Sophie (mentionnée en légende des photos).

Nous avons récupéré la voiture à l’aéroport et direction L-A. C’était la deuxième fois pour moi aux USA, j’avais seulement fait N-Y. Première conduite en automatique, première gestion du trafic américain et de ses grandes artères.

Nous avons passé deux nuits à L-A.

Il est difficile de visiter Los Angeles surtout si vous souhaitez aller à Hollywood et Beverly Hills, sans voiture. Les transports en commun ne sont pas du tout développés. ( On a attendu des heures le bus pour Venise Beach). De plus, vous remarquerez qu’hormis quelques rues piétonnes les autres sont désertes. Les américains utilisent leurs voitures pour changer de lieu même si ils sont à 300 mètres. Les grosses villes n’ont souvent pas de centre ville au sens européen du terme.

• • •

Los Angeles se sont les clichés que l’on peut imaginer. Surtout que nous avons commencé la visite avec Beverly Hills. Magasins de luxe, avenues d’une propreté impeccable, cela me fait penser à un Disney pour adultes. C’est très mignon mais aussi très superficiel. Un peu déçue tout de même de ne pas avoir rencontré Brad Pitt au coin d’une rue. 🙂

Nous nous sommes ensuite dirigées vers Hollywood et son bien connu « Walk of fame ». J’ai été très décue par Hollywood. C’est sale, il y a beaucoup de pauvreté, les personnes déguisées qu’on imagine sur le boulevard font peine à voir. Quelques petites photos car cela reste un endroit mythique et nous repartons sur les hauteurs de LA.

Nous sommes montées sur les hauteurs de LA. Ca pour le coup c’est très chouette. Les villas de luxe se cachent au détour d’un sentier, la vue sur la ville est impressionnante avec le panneau Hollywood en permier plan.

Retour à LA pour une petite pause à Venise Beach. Les quelques rues que nous avons traversées étaient vivantes, dansantes avec de la musique partout. La plage est très belle.

Pour le coup c’est tout ce que nous verrons de LA. Le but du voyage n’est pas de s’y éterniser mais d’aller dans les parcs nationaux du sud des USA.

Départ pour Palm Spring

La ville de Palm Spring est assez irréelle. Plantée au milieu du désert on se demande ce que l’on vient y faire. Ancien lieu de villégiature des stars hollywoodiennes, c’est vraiment une ville où j’ai apprécié passer du temps. La ville en elle même est vraiment sympa avec plein de restaurants et tout autour il y a des lieux assez chouettes pour randonner. C’est aussi l’emplacement du festival Cochella.

Première escapade à l’Indian Canyons. Balade entre les palmiers de cette oasis. Premier contact avec le désert de Californie.

Le lendemain nous sommes parties au devant du désert. Treck dans les dunes de sable, les allées rocheuses et rencontres avec des animaux …un peu inquiétants.

Randonnée dans une faille proche de celle de San Andreas. On a croisé des animaux féroces nommés Big Horn. La peur de notre vie alors que c’est un gros bouquetin dans le fond.

Et c’est parti pour l’un de mes plus gros coup de coeur : le Joshua tree National Park 🙂

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply