Comment faire pour bien choisir son vol ?

En discutant autour de moi sur l’organisation que je mettais en place pour trouver des billets d’avion à prix correct, je me suis rendue compte que nous avions tous nos techniques.

Et surtout nos sites préférés. Alors si vous voulez savoir comment trouver un billet retour à 300 euros entre Sydney et Athènes, c’est par ici que ça se passe !

Mon outil magique : Google Flight

Oui oui vous avez bien lu, la traversée de la moitié du monde moins cher qu’un aller-retour Paris/Lyon en heure de pointe.

C’est en organisant notre long voyage que j’ai commencé, après de nombreux tests, à ne jurer que par cet outil. Pourquoi ? Car il incorpore de nombreuses fonctionnalités qui vous permettent de savoir si vous achetez à prix correct ou non votre billet d’avion.

Je vous propose de regarder les fonctionnalités à travers trois cas « pratiques » :

  1. Je connais mes dates mais je ne sais pas où je veux aller
  2. Je sais ou je veux aller et je suis flexible sur les dates
  3. Comment l’utiliser pour un tour du monde

1- Je connais mes dates mais je ne sais pas où je veux aller

Cela fonctionne pour un week-end ou même pour des longues vacances. Je veux partir mais je ne sais pas où.

Google Flight a un merveilleux outil qui vous permet de choisir la ville de départ, la date et de vous laisser emporter par le choix qui s’offre à vous.

Par exemple dans ce cas, je souhaite partir le 13 septembre et revenir le 4 octobre et je pars de Paris. Je rentre juste ces informations et je valide.

Et voilà le travail ! Le monde s’offre à moi en fonction de mon budget 🙂 Je vous assure que ça ouvre quelques perspectives !

Bien sûr il faut penser à regarder les escales et les options (notamment les bagages). Sur certains vols low cost ça peut varier du simple au double. Un autre conseil, passez toujours par les sites des compagnies. C’est souvent le même prix, mais en cas de pépins il sera plus simple de traiter avec eux que par les sites de reventes.

2- Je sais où je veux aller et je suis flexible sur les dates

Le site fonctionne également à l’envers. Si votre rêve est d’aller à Bangkok mais que vous voulez les meilleures offres c’est aussi possible.

Rentrez la destination et commencez à jouer avec les dates. Si la date aller est fixée, il faut ensuite jouer avec le retour.

Il ne vous reste plus qu’à choisir un prix qui correspond à votre budget et à vos impératifs.

3- Comment l’utiliser pour un tour du monde

Au moment où j’écris cet article, il ne nous reste qu’un seul vol à prendre pour notre break de sept mois. (J’expliquerai dans un autre article pourquoi nous avons pris la décision de réserver tous nos vols avant de partir). Et le budget que nous avions fixé pour les vols est respecté à la centaine d’euros près.

Google flight m’a aidé pour plusieurs choses :

  1. Définir notre budget vols
  2. Savoir si j’achetais au meilleur prix
  3. Trouvez des solutions auxquelles je n’aurais pas pensé

1- Définir notre budget

Pour définir le budget, j’ai utilisé l’outil comme je vous l’ai montré auparavant. Cela nous a donné une estimation. Elle se révèle être bonne car nous avons dépensé seulement 100 euros de plus que prévu (sur un budget de 2 500 euros). Je n’avais pas vérifié les prix avec les options bagages sur les low-cost.

Les billets d’avion ne s’ouvrent qu’un an à l’avance pour les longs courriers et six mois avant pour le low cost. J’ai fait une moyenne (approximative) des prix des billets sur les vols ouverts pour cette période et le prix des vols affichés un an à l’avance.

2- Savoir si j’achetais au meilleur prix

Google flight est doté d’un algorithme qui permet de visualiser les prix habituels selon les périodes.

Du coup, même en achetant un an en avance je savais si le prix était correct ou si il fallait que j’attende un peu.

Je regarde aussi les prix en dernière minute voir si ils sont intéressants (et ils le sont rarement). Je pouvais voir aussi si les compagnies Low Cost avaient ouverts leurs réservations en regardant les écarts de prix à 6 mois.

Par exemple, le dernier vol que je cherche est un « Nouméa-Perth » aux alentours du 13 juin 2020 et pour le moment je sais qu’il est 100 euros au dessus de la moyenne des prix. Je vais attendre encore un peu voir si le prix baisse 🙂

3- Trouver des solutions auxquelles je n’aurais pas pensé

L’option map monde m’a permis de trouver des vols que je n’aurais pas cherché autrement.

Je vous donne l’exemple le plus concert que j’ai trouvé :

Pour notre retour en juillet 2020, nous allons partir de Sydney. L’idée de faire 24 h de vol ne m’enchantait guère. Je voulais faire une escale avant le retour en France.

Pour moi, les escales les plus probables et les moins onéreuses se situaient en Asie avec des villes telles que Hong Kong, Pékin, Bankgok ou Singapour.

Finalement en m’y penchant de plus près, j’ai trouvé un vol « Sydney-Athènes » pour 298 euros, 350 euros avec le supplément bagage. Les vols pour Pékin, par exemple étaient quasiment au même prix.

J’ai donc sauté sur l’occasion et nous voilà partis pour finir par une semaine dans les Cyclades 🙂

Le vol est un peu long, avec 8h d’escale à Singapour mais comme nous ne sommes pas pressés …(pour une fois).

De même si vous cherchez à rejoindre un pays et que vous ne savez pas quel aéroport sera le plus intéressant financièrement, cela est une bonne option (je pense à l’Australie par exemple ou il y a beaucoup de choix).

Maintenant que vous savez tout, c’est à vous de jouer ! Bon vol !!!

Petit aparté : bien sûr si vous avez la possibilité de prendre un autre moyen de transport que l’avion, je ne peux que vous le conseiller. Des fois il est possible de payer un peu plus cher et d’être plus éco responsable. Même si des fois le choix est difficile. A méditer 🙂

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply