Valises posées : En Guadeloupe, une belle surprise

Etape 1 : Grande terre

La Guadeloupe, on s’y retrouve un peu par hasard. Nous cherchions une destination pas trop chère, idéalement avec du soleil. J’avais regardé pour la Jordanie, la Croatie … Et là ! Quelle surprise ! La Guadeloupe pour 350e aller-retour. Ha ba on signe direct ! Et quitte à partager les bons plans on prend les copains avec !

Nous voila donc arrivés à Pointe à Pitre. On enlève vite le jean et les baskets : Dites bonjour aux tongues et au short !

Clément voulait un voyage qui pour une fois ne bouge pas trop et où on pouvait rester plusieurs jours au même endroit, créer nos petites habitudes. Bon on a tenu le pari qu’à moitié. En dix jours, nous avons prévu de faire : Terre de Haut, Basse Terre, les Saintes et Marie Galante. Et finalement, même avec tout ça, on est sorti bien reposés de ces vacances. Il y avait bien longtemps qu’on avait pas pris le temps comme ça et franchement ça nous a fait un bien fou.

C’est parti pour Terre de Haut pendant deux jours. Premier jour très calme car on avait tous besoin de se reposer un peu. On est encore un peu décalé, donc on finit en maillot de bain et sur le sable à 8h du mat’ 🙂 On était pas loin d’avoir la plage pour nous.

Petit point sur les plages en Guadeloupe : ELLES SONT FOLLES !!! Clairement, si vous êtes un fan de plages paradisiaques, d’eau cristalline et de poissons, la Gwada est faite pour vous. J’ai rarement vu d’aussi belles plages et plus on avançait dans le voyage plus elles étaient belles.

L’après midi nous sommes allés à la Pointe des Châteaux qui est le bout Sud est de l’île.

En voiture toute l’île se traverse bien. Rarement plus d’une heure pour aller d’un point à l’autre. Par contre les bouchons sont une réalité pendant les horaires de départ à l’école notamment.

La Pointe des Châteaux est décrite comme ressemblant à la Bretagne. C’est vrai que ça a un petit air de Côte de granit rose. Mais la comparaison s’arrête là. Il fait très chaud, il y a des plantes grasses partout, bref … NO BRETAGNE 🙂

C’est très joli, facile à grimper ( on peut bien avancer avec la voiture) et la vue d’en haut est incroyable. C’est le lieu le plus visité de Guadeloupe.

Nous avions planifié seulement deux jours à Grande Terre. Nous voulions absolument faire un tour de bateau dans la mangrove. Nous prenons RDV avec Lucien qui gère  » Le bateau Tioto » et nous voilà partis à l’aventure.

Nous étions une dizaine sur le bateau. On a eu un peu peur au début, car c’est un petit bateau mais finalement c’était très bien. Nous avons rencontré des gens très sympas, Lucien nous a proposé une sortie agréable, avec un peu de bateau, une visite d’île, un peu de snorkelling et une baignade dans un endroit paradisiaque : le tout arrosé de rhum 🙂 On est ressorti de là un peu pompette.

Le départ se fait de Vieux Bourg. C’est très mignon. En fonction de l’heure à laquelle vous arriverez vous aurez la chance de voir les pêcheurs sur le retour, attendus patiemment par les habitants et les pélicans.

Nous voici au plus près de la mangrove. Explications de Lucien et de sa fille sur les différents types de mangrove et leur façon de s’alimenter, pousser … On a aussi croisé quelques habitants de la mangrove.

Le chemin que vous emprunterez en bateau fut tracé et « construit » par les esclaves. Il permettait de faire circuler les marchandises hors de Grande Terre.

Nous nous sommes ensuite arrêtés sur une île pour y voir une petite chapelle et croiser des chasseurs de crabe. Nous avons continué sur une île avec une plage magnifique pour déguster du rhum au son de Franky Vincent (oui il y a certaines instituions quand même …).

C’est bien joyeux que nous avons regagné le bourg et immortalisé le moment 🙂

Etape 2 : Basse terre

La journée continue, nous partons pour Basse Terre en passant par la route de la traversée. Je ne peux que vous conseiller de prendre un peu de temps pour faire cette route magnifique. A Grande Terre, il faisait relativement sec et la végétation était beaucoup moins impressionnante que sur Basse Terre.

On a vu certaines plantes que nous avons dans notre appartement 10000 fois plus grosse ! Une vraie jungle tropicale.

On arrive à notre air Bnb, accueillis par la pluie. Et oui il pleut sur cette partie de l’île. Mais ce n’est quand même pas très régulier et ça passe vite 🙂

Nous logeons à Pointe Noire et ne regrettons pas notre choix. Le spot était idéal pour aller d’un bout à l’autre de la côte. Les plages alentours étaient vraiment belles, avec de chouettes spots de snorkelling.

Le lendemain nous avons fait l’activité que j’attendais le plus durant ce voyage : une excursion en haute mer à la recherche des baleines 🙂

C’est le début de la saison, l’association avec qui nous partons en mer n’en a vu que quatre depuis trois mois … On croise doigts, pieds, jambes tout ce qu’on peut !!!

Nous sommes partis avec « Les heures Saines », depuis la plage de Malendure. C’était très sympa. C’est une association familiale, le fils et le père guident les touristes en mer et madame s’occupe de la gestion. Se sont des passionnés, très respectueux de la nature et des animaux. Nous ne nous sommes jamais approchés trop près des animaux, même si certaines fois nous nous avons été très proche car eux se sont rapprochés et non l’inverse. Pour moi c’est toujours important.

Nous avions un petit bateau pour 8, piloté par le fils, tandis que le père est parti avec un bateau plus grand. Nous ne nous sommes pas forcément suivi mais quand l’un voyait quelque chose d’intéressant, il le communiquait à l’autre. C’est ainsi que nous avons pu le trouver … un joli mâle d’environ 16m de long : une BALEINE A BOSSE !!!!

Nous avons été plus que gâtés : sauts, passages sous le bateau etc on a eu le grand show. Ça m’a mis les larmes au yeux. J’adore ces animaux, je trouve ça fou !

Et ça ne s’arrête pas là. nous avons ensuite rencontré un groupe de dauphins (environ 300) en train de chasser les poissons volants 🙂 Ils sautaient partout autour du bateau, faisaient des saltos de 3m de haut ! Incroyable !

L’excursion étant très tôt le matin nous avons eu tout l’aprèm pour visiter la plantation de café du domaine de Vanibel.

La batisse est magnifique, le patron passionné, on apprend plein de chose sur le café, la vanille et les bananes. Cette exploitation a beaucoup souffert de l’Ouragan Irma qui a frappé l’île en 2017. C’est donc un mélange de café , avec celui d’autres propriétés que nous dégustons. Je recommande. Une petite activité sympa d’une heure.

Le lendemain nous prévoyons une journée plutôt tranquille : découverte de la côte Nord de Basse Terre. Jardin botanique et pauses trempettes.

Le jardin botanique est le jardin de l’ancienne maison de Coluche. Superbe. A faire absolument si vous aimez les plantes, il y en a de toutes sortes. Le jardin est aussi habité par de nombreux animaux : perroquets, colibris et poissons.

Et après petite baignade improvisée avant d’aller manger 🙂

Petit point snorkeling : La Guadeloupe est un des meilleurs spots de snorkeling que j’ai pu voir. Je n’aime pas plonger donc dans certains endroits, voir des poissons peut être assez compliqué. Pas ici ! Le spot le plus dingue que nous avons fait était aux Saintes à la plage Pain de sucre (j’y reviendrais plus tard). Mais n’importe où sur Basse Terre, nous avons eu des bonnes surprises. Sur la photo par exemple, nous nous sommes arrêtés dans une petite ville car nous avions super chaud et 1 min plus tard nous nagions avec les tortues. La meilleure plage pour voir les tortues est à Malendure, pour le snorkeling on en a bien profité à la plage de petite Anse à Pointe Noire. Attention aux Sargasses, il y a souvent des petites méduses qui se cachent dedans …. et ça fait pas du bien ! (Astuce : si vous vous faites piquer pensez à bien frotter avec du sable pour enlever les résidus de tentacules).

Objectif du jour : La Souffrière. Son nom n’est pas si mal trouvé parce que ce n’est pas de tout repos de la gravir ! Et parfois, grimper en haut de la Souffrière, c’est souffrir pour pas grand chose ! 🙂

La Souffrière est le volcan qui surplombe Basse Terre. Son activité est réduite mais sur le cratère on peut encore voir des traces de son activité ; à savoir des panaches de souffre.

Pour les chanceux, lors de l’ascension vous aurez une vue magnifique sur Basse Terre et un aperçu du cratère en arrivant en haut. Et dans tous les cas vous prendrez la flotte et aurez froid si vous n’êtes pas équipés ! 🙂

La randonnée jusqu’au sommet est réalisable même sans grande condition physique. ça monte pas mal et ça grimpe même à la fin mais c’est jouable :). Pour l’équipement privilégiez des chaussures qui ne glissent pas (je l’ai fait en basket mais j’aurai préféré avoir des crampons), prenez des vêtements contre la pluie et une bonne polaire pour le sommet.

Je vous conseille de bien regarder la météo avant de monter sur ce site : https://www.meteoconsult.fr/meteo-france/destination/previsions-meteo-la-soufriere-197705-0.php

Nous y avons été la journée qui semblait la mieux et déjà on a été bien mouillés 🙂 Et même si ça fait parti du jeu autant limiter la casse 🙂 Nous on a eu un peu de chance : vue dégagée de temps en temps et on a aperçu 30 sec le cratère. Qui ne s’est plus montré par la suite …

Et c’est déjà fini pour Basse Terre. Demain départ aux Saintes !

Etape 3 : Les Saintes

Les Saintes au début je n’avais pas très envie d’y aller … J’en avais un très mauvais avis : très touristique, un mini saint Trop’. Bon et en fait ba … c’est pas ça ^^

Attention au bateau entre Basse Terre et les Saintes : ça secoue ! Genre … vraiment beaucoup 🙂

On arrive aux Saintes avec une légère envie de vomir, et beaucoup d’agitation. Il y a une rue commerçante sur l’île et tout le monde se retrouve là à un moment ou un autre. La baie des Saintes est juste dingue, la couleur de l’eau encore plus belle que ce qu’on a vu jusque là mais je doute encore 🙂

Nous avions réservés un gite qui se situe tout au bout de la rue commerçante. On passe la porte et là … ça y est je suis conquise : les bungalows sont plantés au milieu d’une ancienne caserne, il y a des poules partout, les proprios sont super, lui a un accent canadien et un rire qui donnent immédiatement le sourire ! Bref, on adore !

Petit tour de l’île principale dans la journée et stop à la plage du pain de sucre pour faire du snorkeling.

La plage du Pain de sucre est la plage la plus touristique de l’île et on comprend vite pourquoi quand on la voit c’est magnifique. Même si vous n’y posez pas la serviette (car peu de place), enfilez masque et tuba et allez profiter du spectacle. J’ai rarement vu autant de poisson, de sortes et de variétés différentes. J’ai même croisé un barracuda ! On a passé une heure dans l’eau et honnêtement j’aurais pu y rester la journée :). Le meilleur moment pour en profiter et de venir avant ou après les navettes de touristes qui viennent à la journée.

Le soir nous avions réservé dans un restaurant pieds dans le sable qui s’appelle « Ti Bo doudou ». Poissons, fruits de mer … on s’est régalé. Mais avant séance photo couché de soleil !

La meilleure des façons pour vraiment profiter des Saintes et d’y dormir au moins une nuit. C’est après 17h quand la foule de touriste s’en va que l’île devient encore plus magique. Le matin tôt aussi, quand les pêcheurs reviennent du large.

Le lendemain nous avons loué des kayaks au fond transparents pour aller découvrir les épaves et les fonds marins qui peuplent la baie des saintes. Une super expérience. Ça nous a permis de découvrir des fonds inaccessibles à la nage.

Pour l’après-midi nous avons loué des vélos électriques pour faire le tour de l’île. C’est une très bonne idée si vous n’avez que la journée sur l’île, ou pour aller au Pain de sucre. Ça grimpe pas mal !

On a notamment été au Fort des Saintes, qui vaut le détour ne serait ce que pour sa vue !

Après deux nuits passées sur l’île c’est déjà la fin … Direction Marie Galante !

Sur le ferry pour Marie Galante nous assistons à un ballet de poissons volants et plus la côte se rapproche plus l’eau devient claire, presque transparente.

Etape 4 : Marie Galante

Marie Galante c’est une autre atmosphère, beaucoup moins touristique, plus sauvage. Nos amis qui sont allés à Cuba nous disent qu’ils y retrouvent des similitudes.

Nous avons notre première mauvaise des vacances : l’équipe de France joue … donc le chauffeur de notre location de voiture a oublié de venir nous chercher ^^. Heureusement, nous rencontrons un patron d’agence de location qui a justement besoin de remonter deux de ses voitures au centre ville. Le mec est sympa, nous voilà donc embauchés pour le trajet !

Notre agence est fermée à notre arrivée. Pas de problème, on a le temps, petite bière en terrasse le temps que la France gagne le match et le voilà qui arrive.

Nous avions loué un Air BnB à une vingtaine de minutes de Grand bourg. Les plages sont magnifiques, l’eau est d’un bleu translucide et le sable blanc (quand il n’y a pas de sargasses …).

Marie Galante est surtout connue pour ces plantations de sucre de canne qui sont omniprésentes sur l’île. Elle est aussi réputée pour son rhum, le plus fort de Guadeloupe (60°).

C’est un tout autre paysage que nous rencontrons.

Et puisque nous parlons de rhum ça sera en effet notre première visite touristique : la rhumerie Bielle.

La visite est express, il n’y a pas grand chose ( en comparaison par exemple à la rhumerie Clément que nous avons fait en Martinique. Le tour est gratuit, et finalement on passe plus de temps à la dégustation qu’à la visite ^^

Perso, je ne suis pas une grosse fan de rhum mais les garçons ont eu l’air de kiffer 🙂

Et après c’est très simple, les plages sont incroyables. Je n’ai jamais vu de plage aussi belles. C’est la définition du mot paradisiaque.

Jugez par vous même 🙂

Et comme les plus belles choses sont souvent les plus dangereuses … Faites attention aux arbres marqués de croix rouge. Elles ne sont pas là par hasard. Si il pleut, leurs feuilles sont toxiques.

Nous avons passés l’après-midi à passer de plage en plage.

En début de soirée, nous nous sommes posés en bord de mer pour regarder le couché du soleil. Couleurs splendides.

Pour notre dernier jour sur l’île, nous sommes partis visiter une ancienne maison de maître. Le parc est très joli mais la visite est elle succincte.

Et c’est déjà le moment de partir. On attrape la navette et on fonce à l’aéroport en taxi.

En conclusion :

Le budget :

Par personne les 10 jours en Guadeloupe nous aurons couté 1300 euros :

  • 400e de billet d’avion
  • 300e pour le logement ( on était 4 à diviser les frais)
  • 200e pour la voiture + essence
  • 150e pour les bateaux + tour baleine
  • 250e entre les restaus, la nourriture (on a beaucoup cuisiné), les petits souvenirs, le rhum vieux ^^

Nos coups de coeur :

  • Les Saintes et le snorkeling au Pain de sucre
  • Manger de la langouste à Pointe Noire après un petit bain avec les tortues
  • Déguster un petit rhum avec les proprios du Air bnb
  • Profiter de l’ambiance particulière de Marie Galante

Ce qu’on aurait fait différemment :

Très difficile à dire tellement tout s’est bien passé :

  • J’aurai peut être rajouté une nuit aux Saintes pour profiter des ambiances de début et fin de journée.
  • Et acheter plus de poissons aux pêcheurs pour faire des barbecues 🙂

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Patrick
    9 juillet 2019 at 18 h 16 min

    Merci pour ce roadbook et ces conseils
    Génial… À ton image. 😉
    Et cela correspond bien à ce qu il faut faire… @BougeTonCouple

    • Reply
      lesvalisesdesarah
      9 juillet 2019 at 18 h 25 min

      Merci Patrick 🙂 à fond à bouger notre couple ^^

Leave a Reply