Valises Posées : Entre la Thaïlande et le Cambodge

Première étape : Bangkok

Bangkok c’est la folie des grandes villes asiatiques : trafic en pagaille, du monde partout, de la vie à tous les coins de rue, qui se mélangent avec la tradition bouddhiste.

C’est facile de se déplacer dans Bangkok, leur réseau de métro est très bien desservit, les tuck tuck sont partout. Il y a aussi beaucoup de choses à voir et à faire.

Nous avions trouvé une superbe auberge, du coup nous sommes retournés à Bangkok régulièrement pour passer d’un endroit à l’autre.

Premier jour, visites des temples et palais les plus connus, accompagnés par des foules de chinois et de coréens que les bus déversent.

Wat Phra Kaeo et le grand palais  
Wat Pho et son bouddah couché 
Wat Saket 
Wat Suthat 
Temple Loha Prasat 
La maison de Jim Thompson 

Nous nous sommes aussi baladés dans des marchés flottants.

Le soir nous avions réservé pour un match de boxe thaïlandaise. Impossible de se mêler à la population, nous avons des places avec les autres touristes. C’était la folie dans les gradins, ça parie plus vite que la musique mais sans jamais échanger de l’argent. (Oui nous aussi on a pas compris).

Nous rencontrons des français en expat’ (ils sont partout 🙂 ) et passons la soirée avec eux au bar d’un roof top.

C’est ce que permet Bangkok, passer des visites touristiques à la vie nocturne très occidentale. Par contre nous avons volontairement évité les Ping Pong show et compagnie.

Ayutthaya

Située à une heure de bus de Bangkok, la visite de la ville se fait bien à la journée. Il s’agit de déambuler entre les temples et les arbres gigantesques.

Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il reste environ 400 temples en état d’être visités. Les premiers temples datent du XIV eme siècles.

Journée vraiment sympa avec petit restaurant au bord de l’eau.

Kanchanaburi : le pont de rivière Kwai

Nous sommes ensuite partis passer quelques jours à Kanchanaburi. Comptez entre 2h30 et 3H de voyage.

On a adoré le lieux. La ville en elle même est super chouette. Ambiance un peu hippie, coins de nature superbes mais aussi l’aspect historique de la ville avec le fameux pont de la rivière Kwai.

Tout le monde a entendu parlé du pont de la rivière Kwai grâce au film qui en retrace l’histoire. Cette ligne de chemin de fer a été commandité par les japonais pendant la seconde guerre mondiale. Le but final étant d’avoir un accès entre la Birmanie et la Thailande (le Siam à cette époque) pour envahir l’Inde. Sa construction fut tragique, on y dénombre des milliers de morts de dizaine de nationalités.

Aujourd’hui la ligne de chemin de fer continue de fonctionner. Nous y avons vu passé quelques trains. Quand les trains ne circulent pas l’on peut s’y promener à pied.

Je l’ai trouvé assez impressionnant ce pont. Surtout quand on connait l’histoire de sa construction où tellement de nationalités se sont cotoyées dans des conditions de détentions et de travail terribles.

Je vous conseille vivement de joindre la visite du pont à celle du musée : le JEATH War museum. De nombreuses photos et vidéos permettent de mieux comprendre l’histoire. Le musée est petit et la visite rapide

Petit treck le lendemain pour escalader sept niveaux de cascades naturelles et leurs bains : les Erawan Waterfalls.

Le trajet se fait en bus. Comptez 1h30 de trajet. Nous avons passé la matinée là bas, environ 5h. C’était vraiment chouette comme endroit.

Petit conseil malin : Ne vous découragez pas devant le monde présent autour des trois premiers bassins. Continuez de grimper. Bizarrement plus ça monte moins il y a de monde 🙂

Siem Reap : les temples d’Angkor

Nous sommes retournés à Bangkok pour prendre le bus qui allait jusqu’à Siem Reap (Cambodge). Le passage de la frontière n’est pas le plus joyeux du monde, c’est même un peu glauque.

Arrivée à Siem Reap en fin de journée. On ne va pas se mentir on a adoré du début à la fin cet endroit, la ville : vivante et accueillante, les gens : adorables et bien sûr les temples d’Angkor : quelle beauté. C’est irréel.

On a tous en tête Angelina Joli sautant de pierre en pierre dans son short en cuir quand on pense aux temples d’Angkor. Non ? Ha tant mieux .

Car avant d’avoir été la cité perdue la plus célèbre du monde, Angkor était un empire rivalisant avec celui de Rome, comptant une population pouvant aller jusqu’à un million d’habitants. La période faste d’Angkor s’étend de 802 à 1432. Les témoins les plus marquants de cette époque sont les temples. En effet, à l’époque, toutes les constructions étaient faites de bois et de paille, seuls les temples, maisons des dieux, étaient en pierre. Ce qui explique qu’aujourd’hui il ne reste qu’eux pour témoigner de la puissance de l’empire. Mais croyez moi, ils se suffisent à eux même

Nous avons réservé les services d’un tuck tuck pour les trois jours de visite, Monsieur Chang. Les temples sont vraiment distants les uns des autres, il est donc difficile de le faire à pied. De plus, la mousson était bien installée et on a eu beaucoup de pluie.

Pensez à bien négocier le prix. Nous on l’a presque divisé par 2. Les personnes qui travaillent en tant que Tuvk Tuck sont souvent rémunérées par des entreprises et ne voit pas l’argent que vous allez verser (ou très peu). il vaut mieux donner un bon pourboire que de payer cher les services.

Angkor restera une de mes plus belles expériences de voyage.

Je ne regrette pas d’être venue à cette période (Août) car avec la mousse sur les temples et la verdure autour ça a encore plus un coté « cité perdue ». Il a beaucoup plu mais ça ne nous a jamais empêché de visiter. L’eau et les températures sont chaudes. Il suffit de se couvrir un peu.

Le Bayon 
Angkor Vat  

Détente à Ko phi phi

Pour retourner en Thailande nous avons pris un vol Siem Reap/Phuket. Nous sommes restés une seule nuit à Phuket (et tant mieux) et avons pris le bateau le lendemain vers l’ile de Ko Phi Phi. Fin de voyage en douceur entre farniente et snorkeling. Nous avions réservé un bungalow sur la plage loin du centre ville. Il y a avait un super spot pour admirer les poissons et l’ile est vraiment paradisiaque …

Pas grand chose à rajouter : farniente, farniente et poissons

Je ne suis pas amateur de plongée mais déjà en snorkeling j’ai pu voir beaucoup de poissons. L’ile de Ko phi phi mais plus généralement la Thaïlande est un très bon spot pour les amateurs de plongée.


Et c’est déjà la fin

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply