Petites valises posées : A Dublin (nos trois coups de coeur)

Welcome to Dublin

En 2010, j’avais passé six mois en Erasmus en Irlande. A l’époque je logeais dans le Sud-Ouest de l’île. Je n’avais passé que 2 jours à Dublin durant ce séjour. Il avait neigé et nous n’avions pas profité de la ville autant que je l’aurais souhaité.

Me voila donc en train d’organiser ce petit week-end de trois jours pour remédier à cela.

Nous sommes partis avec Rayanair, de Beauvais. Habitant à Paris j’ai trouvé ça peu pratique de rejoindre Beauvais, d’autant que notre vol était très tôt le matin. Depuis, je rajoute quelques euros mais je pars d’Orly ou de Charles de Gaulle. Car finalement entre le temps de trajet pour aller jusqu’à Beauvais et le coût de la navette, le bénéfice est très limité.

Pour rejoindre Dublin de l’aéroport c’est très simple avec le bus. Et pas cher.

Nous longons chez l’habitant dans une maison au style anglais. Il s’agit des énormes maisons avec une entrée à laquelle on accéde par un perron et quelques marches. Les maisons sont divisées en plusieurs appartements. Notre logement est simple mais fonctionnel. On est content.

Dublin est la capitale de la république d’Irlande. En effet, l’Irlande est divisée en deux : la république d’Irlande (autonome et membre de l’UE) et l’Irlande du Nord (rattachée au Royaume Unis). Nous sommes donc dans l’UE et la monnaie est l’Euro.

J’ai adoré Dublin par le mélange de style et d’histoire qui se dégage de la ville. Ancienne ville viking, elle fut prise par les anglais dès l’an 1000. Il faut attendre 1922, suite aux insurrections de 1916 pour que l’Irlande devienne indépendante et Dublin sa capitale. L’Irlande a énormément souffert durant cette période (si vous allez un peu plus loin dans la campagne vous verrez encore les murs de pierre qui lézardent le paysage. Ils sont le symbole de la grande famine. Ils ont été construit par les irlandais à travers tout le pays pour que l’Etat puisse rémunérer les travailleurs qui mourraient de faim). La ville a également été le théâtre d’attentats perpétrés par l’IRA (qui souhaitait une Irlande unifiée).

L’entrée dans l’UE, a redonné un coup de fouet à l’économie irlandaise dans les année 1990. Le Tigre irlandais comme il était appelé a été un des pays à se relever grâce à l’Europe. Les sièges de Google et Apple ont notamment choisit la capitale irlandaise comme implantation. Aujourd’hui cela est critiqué car l’Irlande est considérée comme étant très (trop?) généreuse avec les entreprises (taxation très basse et d’autres avantages).

Dublin a été construite et s’est développée au ryhtme de ses changements. Vous y trouverez beaucoup d’histoire (chateaux, collèges et anciennes bibliothèques …), du moderne et l’esprit de l’Irlande (L’entreprise Guiness, temple bar et ses chants). Nous avons adoré cette ville !

Pas de temps à perdre nous voilà partis à déambuler dans les rues de Dublin. Sous la pluie. Oui sinon ça n’aurait pas le même charme 🙂

C’était, d’après la météo, la journée la plus pluvieuse de notre week-end. C’est pourquoi nous avons choisit de visiter directement le fameux musée de la Guiness.

Le musée est assez cher (un vingtaine d’euros par personne). Et même si ce n’est pas le meilleur endroit pour apprendre à réaliser une bière, je le conseille vraiment. Oui il est commercial et assez orienté mais il est vraiment beau ce musée. Personnellement j’adore l’ambiance des pubs et articles de communication Guiness. Je trouve l’univers vraiment chouette.

En complément,en plus de votre entrée vous avez une dégustation gratuite de Guiness au sommet du musée et avec une vue magnifique sur tout Dublin

Il y a 7 étages dans le musée :

° Le niveau 1 : raconte l’histoire de la création de la Guinness

°Le niveau 2: est un étage dédié à la dégustation

°Le niveau 3 : est dédié à la publicité du groupe

°Le niveau 4 : est l’académie Guiness (on peut y apprendre à servir une bière etc ..)

°Le niveau 5 et 6 : sont les restaurants

°Le niveau 7 : Le gravity bar (chouette endroit, j’y reviendrais).

Entrez dans la visite 🙂

La première partie du musée est destinée aux techniques de préparation de la Guiness et aux ingrédients.

Vous y verrez toutes les étapes : la récolte du houblon, la fermentation, la mise en bouteille ….

N’hésitez pas à prendre les audio guides. On apprend plein de choses sur la famille Guiness ou sur la préparation de la bière.

Vous le verrez on a un peu fait l’impasse sur le niveau 2 et 4. Il y avait beaucoup de monde et nous avions plus envie de voir les affiches ou l’univers de la marque, que d’apprendre à servir une bière comme un barman.

Ensuite vous êtes entraînés dans l’univers de la marque. L’offre commerciale et son déploiement mondial, son impact politique mais surtout toutes les publicités. Guiness c’est vraiment une identité marquée et reconnaissable. C’est une histoire et un marketing qui se distingue. Je trouve cette partie du musée très intéressante … et sympa pour les photos.

Nous voilà arrivés au meilleur moment, la dégustation de la mytique bière au sommet du musée ! Même si on aime pas la Guinness, il faut essayer ! Et puis comme le disent les irlandais, si vous prenez une Guiness vous avez la boisson et le repas dans votre pinte ! Super ambiance en haut du roof top, musique à fond les ballons, un service souriant et cette vue !!!

L’incroyable temple bar

Si vous allez à Dublin, impossible de faire l’impasse sur le quartier de temple bar. De préférence à visiter le soir, vers 20h quand les familles se réunissent au bar et que les groupes commencent à jouer.

Quel ambiance, quel plaisir de passer du temps dans ce quartier le soir.

Pour faire les choses bien : prendre un burger, une pinte et savourer le moment. Chanter a tutête les chansons qu’on connaît, taper le rythme de celles qu’on ne connaît pas, rire, sourire, et se laisser bercer l’ambiance.

Pas d’i’nquiètude pour trouver le bar qui regroupe toutes vos attentes, il suffit de suivre la musique. 

Trinity College

Le lendemain nous nous dirigeons vers le Trinity College.

Vieux Vieux Vieux. Il date de 1592 et a été crée par la reine Elizabeth 1er.

Visite dans le bâtiment historique, entourés par les élèves en uniforme. Ça a clairement un air de Harry Potter. On s’envole dans le passé, comme seul les collèges anglo-saxons savent le faire.

Durant votre visite deux grands temps forts : La bibliothèque et le livre de Kells.

Le livre de Kells est un recueil religieux datant du moyen âge. Il est considéré comme une des plus grandes merveilles restant de cette période. Pas de photo possible mais j’avoue que ça vaut le coup d’oeil. Le livre en lui même est impressionnant (surtout quand on connaît son âge), et tout autour sont disposés d’autres tapisseries, ornements du Moyen-Âge.

Mais le clou du spectacle c’est la bibliothèque de type Harry Potter  MAGNIFIQUE ! On a passé une bonne heure dans la pièce, qui appelle les photos il faut le dire. Petits manuels, grands grimoires anciens, vous trouverez votre bonheur !

Voilà, je vous ai présenté nos trois coups de coeur Dublinois.

 Le reste du temps, on doit l’avouer on a surtout mangé et bu ˆˆ En plus de se balader à pied dans la rue pour finir à temple bar le soir.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply